Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le pilote blessé du F/A-18 qui s'est écrasé mercredi dans le Département du Doubs (F) a été rapatrié en Suisse jeudi. Il devra toutefois encore rester à l'hôpital.

Le pilote, âgé de 38 ans, a été transporté par ambulance, a précisé à l'ats vendredi Daniel Reist, chef de la communication Défense du Département fédéral de la défense (DDPS). Il n'était pas en mesure d'indiquer la nature de ses blessures.

Le pilote a pu s'éjecter à temps. Un procédé qui n'est pas sans effets sur le corps humain, a rappelé Daniel Reist. Eu égard des circonstances, il va bien, a-t-il ajouté.

Egalement interrogé, le porte-parole de la justice militaire Tobias Kühne n'a pas voulu divulguer quand les restes de l'avion militaire seront récupérés. La justice militaire ne souhaite pas communiquer sur chaque procédure d'enquête, a-t-il dit. Celle qui qui a été ouverte par la justice militaire suisse en collaboration avec les autorités françaises est en cours, a-t-il ajouté.

L'accident s'est produit mercredi vers 11h30 dans le cadre d'un entraînement mené au-dessus de la région de Besançon. Les circonstances du crash sont, pour l'heure, inconnues. Le F/A-18 et deux F-5 Tiger volaient dans l'espace aérien de l'Hexagone, sous le contrôle d'officiers français.

L'appareil s'est écrasé dans une zone d'entraînement commune aux deux pays, non loin du village de Glamondans. Aucune victime n'est à déplorer, mais l'avion est hors d'usage. Il s'agit du troisième accident de ce modèle depuis 1998.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS