Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Treize mois après avoir détourné un avion d'Ethiopian Airlines sur l'aéroport de Genève, un copilote éthiopien a été reconnu coupable de piraterie aérienne par un tribunal de son pays. Mais la Suisse avait refusé en mai la demande d'extradition lancée par Addis Abeba.

Le verdict est tombé en l'absence de l'accusé, tard lundi, a rapporté mardi l'agence éthiopienne Diretube. La peine devrait être fixée vendredi.

Le détournement du vol reliant Addis Abeba à Rome est intervenu le 17 février dernier. Profitant de l'absence du pilote de l'avion parti aux toilettes, le copilote s'était enfermé dans le cockpit et avait pris le contrôle de l'appareil pour le faire atterrir à Genève. Il n'était pas armé.

Une fois l'avion immobilisé sur le tarmac genevois, le pirate de l'air était sorti du Boeing 757-300 par une des fenêtres du cockpit au moyen d'une corde et s'était immédiatement rendu à la police. Il avait expliqué être menacé dans son pays et qu'il était venu en Suisse pour demander l'asile politique.

Le copilote fait l'objet en Suisse d'une procédure pénale pour les mêmes faits que ceux que l'Ethiopie avait mentionnés dans sa demande d'extradition.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS