Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Washington - Le plan anti-marée noire qui devait être examiné cette semaine au Sénat américain sera repoussé au mois de septembre, a indiqué mardi le chef de la majorité démocrate du Sénat, Harry Reid. Cette décision a été prise faute de voix nécessaires à son adoption.
"C'est une triste journée lorsque l'on ne peut pas trouver une poignée de républicains pour soutenir un projet de loi qui aurait créé 700'000 emplois verts, et aurait responsabilisé BP", a affirmé M. Reid lors d'une conférence de presse en annonçant que le texte ne serait pas examiné cette semaine comme prévu mais après les congés parlementaires d'août, soit pas avant la mi-septembre lorsque les élus retourneront à Washington.
La Chambre des représentants a déjà adopté la semaine dernière un ensemble de mesures similaires visant à répondre à la catastrophe du Golfe du Mexique et à empêcher toute nouvelle marée noire.
Le principal point d'achoppement sur le texte du Sénat était une mesure destinée à éliminer le plafond des indemnisations dues par les compagnies pétrolières en cas de pollution, soit 75 millions de dollars seulement actuellement.
"Nous avons essayé le ju-jitsu, nous avons essayé le yoga. Nous avons tout essayé pour tenter de faire venir les républicains à nous", a dit M. Reid avant de souligner que son projet de loi n'était pas quelque chose d'énorme.
Selon lui, le texte contenait "des choses très simples. Il responsabilisait BP. Il diminuait notre dépendance envers le pétrole étranger en mettant en avant un produit que nous avons en abondance, le gaz naturel, et il développait les véhicules électriques".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS