Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Washington - Le plan anti-marée noire qui devait être examiné cette semaine au Sénat américain sera repoussé au mois de septembre. Cela faute de voix nécessaires à son adoption, a annoncé mardi le chef de la majorité démocrate du Sénat, Harry Reid.
"C'est une triste journée lorsque l'on ne peut pas trouver une poignée de républicains pour soutenir un projet de loi qui aurait créé 700'000 emplois verts, et aurait responsabilisé BP", a affirmé M. Reid en annonçant que le texte ne serait pas examiné cette semaine comme prévu mais après les congés parlementaires d'août, soit pas avant la mi-septembre lorsque les élus retourneront à Washington.
La Chambre des représentants a déjà adopté la semaine dernière un ensemble de mesures similaires visant à répondre à la catastrophe du Golfe du Mexique et à empêcher toute nouvelle marée noire.
Le principal point d'achoppement sur le texte du Sénat était une mesure destinée à éliminer le plafond des indemnisations dues par les compagnies pétrolières en cas de pollution, soit 75 millions de dollars seulement actuellement.
L'annonce de M. Reid mardi est un deuxième revers pour les démocrates sur le front de l'énergie puisque le projet de loi repoussé constituait déjà une version plus succincte d'un vaste plan sur l'énergie et les changements climatiques que la majorité démocrate avait dû écarter le 22 juillet.
Ce dernier plan contenait un système de marché de droits d'émission pour la limitation des gaz à effet de serre, dit "cap and trade", qui ne faisait pas l'unanimité y compris chez les démocrates.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse

ATS