Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des biens précieux de l'église du Sacré Coeur à Plainpalais ont pu être sauvés suite à l'incendie qui a ravagé ce lieu de culte catholique.

KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

(sda-ats)

Immédiatement activé suite à l'incendie de l'église du Sacré-Coeur à Genève, le plan d'urgence de protection des biens culturels (PBC) a permis de sauver des objets précieux. Les opérations se poursuivaient vendredi.

Une heure après le début de l'incendie, le plan d'action de la Ville de Genève était déployé, a indiqué vendredi Jorge Perez, responsable à la Bibliothèque de Genève, l'institution qui coordonne ce dispositif. Vers 21h00, une première série d'oeuvres a pu être sortie.

Il s'agit de grandes peintures qui se trouvaient dans la nef, d'un retable, d'un grand Christ en bois. Ces objets principalement abîmés par l'eau et la fumée ont été immédiatement pris en charge pour être stabilisés. Le plan d'urgence dispose d'une berce qui contient tout le matériel nécessaire à ce type de sauvetage.

Vendredi matin, les spécialistes ont pu extraire d'autres biens précieux de l'édifice qui a subi des dégâts très importants suite à l'embrasement généralisé de la toiture et à son effondrement. Des objets de culte, dont un calice et un tabernacle, des habits liturgiques, des classeurs de documents, des registres et des livres de comptes ont été sortis des décombres.

Traités à côté

Ces objets sont conditionnés pour être traités dans le bâtiment du Grütli situé à côté de l'église du Sacré-Coeur. Le plan d'urgence n'a en revanche rien pu faire pour certains objets qui ont été complètement calcinés. L'évaluation des dégâts n'a pas encore pu être faite.

L'incendie s'est déclaré jeudi après-midi. Cet important sinistre, dont la cause n'est pas connue, a nécessité l'intervention massive du Service d'incendie et de secours (SIS). On ne déplore aucune victime. Les pompiers sont restés sur place jusqu'à vendredi matin.

Solutions à l'étude

Construit en 1859 comme ''Temple Unique'' pour réunir sept loges maçonniques, le bâtiment a été racheté en 1873 par les catholiques. Depuis 1958, le Sacré-Coeur accueille la Communauté catholique de langue espagnole. Le vicaire épiscopal, l'abbé Pascal Desthieux, a exprimé vendredi son soutien aux fidèles touchés.

Une solution a été trouvée vendredi après-midi pour assurer les activités pastorales. La paroisse Santa-Margherita aux Eaux-Vives accueillera les messes en espagnol qui étaient prévues à l'église du Sacré-Coeur.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS