Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le PLR de La Chaux-de-Fonds a réagi à la situation financière désastreuse de la ville annoncée vendredi. Fait rarissime en politique suisse, il a exigé la démission de son propre élu au Conseil communal, Pierre-André Monnard, en charge des finances. Celui-ci se donne le temps de la réflexion.

Au lieu d'un bénéfice budgété de 2 millions de francs, les comptes 2014 de la commune devraient se solder par un déficit d'environ 12 millions. Et les perspectives pour 2015 sont inquiétantes. Si la section locale du PLR estime que "la responsabilité est à mettre sur une 'politique de beau temps', voulue depuis de nombreuses années par la majorité de gauche", elle met aussi en cause son conseiller communal.

"Avec une telle différence, il est indéniable que des signes étaient visibles en cours d’année, et qu’il aurait été possible de prendre des mesures d’urgence afin de limiter les dégâts", a écrit le parti dans un communiqué publié vendredi soir.

Pour le PLR, le directeur des finances n’avait qu’une voie admissible : "s’alarmer des indicateurs et intervenir énergiquement et au plus vite auprès du Conseil communal, quitte à rompre la collégialité et à entrer dans un conflit si ce dernier ne réagissait pas. Ceci encore plus pour l’élaboration du budget 2015".

Le parti estime que "tout autre comportement est fautif de la part d’un élu de droite soucieux de la bonne gestion et minoritaire dans un collège de gauche".

Ne pas polémiquer

Pierre-André Monnard a indiqué samedi matin à l'ats qu'il se donne le temps de la réflexion avant de prendre une décision sur la demande de démission de son parti. "Par respect pour les institutions et pour le parti, je ne veux pas polémiquer". L'élu souhaite d'abord aussi connaître la position du PLR cantonal et du parti national.

"J'aimerais que des réflexions et des discussions aient lieu", souligne aussi M. Monnard, qui a essayé de garder son calme lorsque sa formation a exigé sa démission. Le directeur des finances devrait annoncer sa décision d'ici deux semaines environ.

Depuis un peu plus d'une année, Pierre-André Monnard siège aussi au Conseil national, où il a remplacé Laurent Favre, élu au Conseil d'Etat neuchâtelois. "Je ne vois pas pourquoi le PLR de La Chaux-de-Fonds essaierait de saborder son élu aux Chambres fédérales", estime le conseiller communal sur cet élément.

Ecroulement des rentrées fiscales

La péjoration rapide et inattendue des finances de la ville est essentiellement due à des rentrées fiscales nettement plus faibles que prévu, avait précisé vendredi l'exécutif. Le trou atteindra 8 millions de francs pour les personnes morales et 6 millions pour les personnes physiques. Conséquence: l'exécutif a décidé de prendre des mesures d'économies et de revoir le budget 2015.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS