Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Les libéraux-radicaux du canton de Zurich veulent maintenir la différence entre évasion et fraude fiscale. Le secret bancaire n'est pour eux pas négociable. La Conférence des présidents de partis cantonaux discute vendredi à Berne de la stratégie du PLR sur la place financière.
Une commission interne au parti a planché sur un contre-projet à la "stratégie de l'argent propre" du PLR suisse. La version amendée du projet présenté par le président du parti Fulvio Pelli début mars a rencontré peu d'oppositions lors d'un vote consultatif à l'assemblée des délégués cantonaux à Zurich.
La direction cantonale du parti s'est sentie confortée dans sa ligne par le résultat d'un sondage portant sur la stratégie de la place financière. 80% des membres du parti se sont prononcés pour maintenir la différence entre la fraude fiscale et l'évasion fiscale, a déclaré le président cantonal du parti.
Même opposition de la part des radicaux genevois, qui ont préparé toute une série d'amendements au projet Pelli. Le président de la section genevoise du PLR Patrick Malek-Ashgar entend "redresser" les propositions de Pelli, a-t-il indiqué. Les libéraux genevois sont sur la même longeur d'onde, a-t-il ajouté

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS