Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les délégués libéraux-radicaux ont accepté la Stratégie énergétique 2050 samedi lors de l'assemblée générale.

Keystone/PETER SCHNEIDER

(sda-ats)

Le PLR suisse soutient du bout des lèvres la stratégie énergétique 2050 du Conseil fédéral. Ses délégués rassemblés samedi à Fribourg ont voté pour de justesse, par 175 voix contre 163, et 5 abstentions.

Cette stratégie vise un tournant vers une Suisse sans énergie nucléaire. Aucune nouvelle centrale ne devrait être construite. L'énergie de l'atome devrait être progressivement remplacée par celle produite par le vent, le soleil, l'eau ou les déchets.

Ménages et entreprises devraient réduire leur consommation d'énergie. Un premier paquet de la stratégie sera soumis au peuple le 21 mai, à la suite du référendum de l'UDC.

Le parti s'était déjà montré divisé sur cette stratégie, tant lors des débats aux Chambres fédérales l'automne passé, que dans la conférence des présidents des partis cantonaux récemment. La présidente du PLR Petra Gössi y est elle-même opposée.

Samedi, elle a demandé que les débats se déroulent dans la sérénité: "Montrez-vous passionnés, certes, mais équitables. Pas de coups bas". De fait, les intervenants ont argumenté avec vigueur. Les partisans du projet ont vanté son pragmatisme et ses perspectives d'innovation, tandis que les opposants dénonçaient un bricolage, coûteux pour les entreprises et la population.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS