Toute l'actu en bref

L'un des chefs du clan du golfe a été abattu lors d'une opération de la police (archives).

KEYSTONE/AP/FERNANDO VERGARA

(sda-ats)

Le clan du golfe, principal gang criminel de Colombie, a été réduit de moitié en sept ans, à 1800 membres actuellement, a annoncé mercredi le gouvernement. Ce clan est accusé de la plupart des envois de cocaïne à l'étranger.

Cette bande criminelle, formée par d'anciens paramilitaires d'extrême droite démobilisés entre 2003 et 2006 et qui opère dans le trafic de drogue et l'activité minière illégale, est passée de 4000 membres en 2010 à 1800 aujourd'hui, a déclaré le ministre de la défense, Luis Carlos Villegas.

Le ministre a ajouté que l'un des chefs du gang, Uldar Cardona Rueda, alias Pablito, homme de confiance du numéro deux Roberto Vargas Gutiérrez, alias "Gavilan", avait été abattu au cours des dernières heures.

Récompense de 51'000 francs

"Pablito", qui contrôlait le trafic de drogue dans trois régions de l'ouest de la Colombie, était l'un des criminels les plus recherchés du pays. Une récompense de 150 millions de pesos (environ 51'000 francs) était promise pour sa capture.

Il a été surpris par un commando policier lors d'une fête d'anniversaire à Arboletes. Trois de ses lieutenants ont été tués et trois autres blessés lors de l'affrontement, a précisé la police.

Présenté par les autorités comme un "amoureux de la chasse, des combats de coqs, des alcools étrangers et des filles mineures", "Pablito" avait commencé sa carrière criminelle en 2000 au sein des anciennes milices paramilitaires d'autodéfense unies de Colombie (AUC).

Il avait été démobilisé en 2005 dans le cadre du plan négocié avec le gouvernement de l'ancien président Alvaro Uribe, mais avait rejoint la bande de "Gavilan" deux ans plus tard.

ATS

 Toute l'actu en bref