Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le plus long pont suspendu du monde - près de 500 mètres - a été ouvert au public samedi dans le Haut-Valais. Il relie les villages de Zermatt et Grächen.

KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD

(sda-ats)

Les marcheurs qui décident de parcourir la voie européenne de randonnée dans les Alpes peuvent désormais emprunter le plus long pont suspendu du monde à Randa (VS). L'ouvrage, construit en deux mois et demi, est ouvert au public depuis ce samedi à 11h00.

Le pont, long de 494 mètres pour 65 centimètres de large, bat tous les records du monde et garantit un frisson indescriptible au-dessus de l'abîme, relève Zermatt Tourisme. La traversée se fait sur du caillebotis, à 85 mètres de hauteur en son point le plus haut. Il n'y a maintenant plus d'obstacle à la randonnée insolite sur l'Europaweg à Randa, précise le communiqué.

La passerelle s'adresse aux randonneurs qui ne connaissent pas le vertige. Il ne faut pas tenter le passage en cas d'orage, car il y a des risques liés à la foudre, avertit Zermatt Tourisme. Grâce à un nouveau système d'amortissement des vibrations breveté, le pont oscillera très peu.

Pour cette journée inaugurale, 250 à 300 personnes sont venues découvrir l'ouvrage, a indiqué Paul Summermatter, conseiller municipal de Randa et coordinateur du projet, interrogé par l'ats.

Le pont se trouve sur la voie européenne de randonnée (Europaweg) menant de Grächen à Zermatt (VS). Il est accessible en deux heures, voire deux heures et demie depuis Randa. Il faut en revanche compter entre six et sept heures depuis Grächen ou Zermatt. Le parcours complet peut être effectué en deux étapes, de six à sept heures également, avec possibilité d'hébergement dans des refuges.

Ancien pont remplacé

Le chemin serpente entre 1600 et 2200 mètres d'altitude, au-dessus de la plus profonde vallée de Suisse. L'ancien pont suspendu avait dû être fermé peu après son inauguration en 2010 en raison de risques d'éboulements. Les randonneurs devaient alors effectuer un détour par la vallée avec 500 mètres de dénivellation, ce qui a entraîné une baisse de l'affluence sur cet itinéraire.

Mais la population de la vallée n'a pas renoncé. Les personnes intéressées se sont mises à la recherche de sponsors pour construire un nouveau pont. L'ouvrage, qui a coûté 750'000 francs, a ainsi été financé en majorité par des sponsors. Les 5 communes voisines, Grächen, St-Nicolas, Randa, Täsch et Zermatt, ont également participé au financement.

Le pont s'appelle "Pont suspendu Charles Kuonen", du nom de son sponsor principal, copropriétaire d’une célèbre cave familiale à Salquenen. Selon Le Nouvelliste, le canton du Valais compte une quinzaine de ces passerelles d'envergure.

ATS