Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berlin - Le prix Georg-Büchner a été décerné jeudi à un auteur Berlinois de 57 ans, Reinhard Jirgl. Il est considéré comme la récompense littéraire la plus prestigieuse en Allemagne.
L'Académie allemande de langue et de poésie, qui désigne le lauréat, a loué chez Jirgl "une oeuvre romanesque d'un foisonnement épique et d'une voluptueuse clarté". Elle offre "un panorama obsédant et souvent bouleversant de l'histoire de l'Allemagne au XXe siècle".
Reinhard Jirgl, né en 1953 à Berlin-Est, ingénieur en électrotechnique de formation, a longtemps travaillé comme éclairagiste dans le plus grand théâtre de la capitale est-allemande puis allemande, la Volksbühne (1978 à 1995).
Il rédigeait déjà des manuscrit du temps du Mur. Mais ils avaient été jugés impropres à la publication en RDA pour cause de +conception non marxiste de l'Histoire+, écrit son éditeur français, Quidam, sur son site internet.
Parmi ses derniers romans figurent "Die Unvollendenten" en 2003 (paru en 2007 en France sous le titre "Les Inachevés") ou "Die Stille" ("Le Silence") en 2009.
Le prix Georg-Büchner est remis au niveau national depuis 1951 à un auteur qui a apporté une contribution remarquable à la langue allemande et la culture germanophone. Il est doté de 40'000 euros.
Parmi ses récipiendaires figurent Günter Grass (1965), Heinrich Böll (1967), Elias Canetti (1972), Peter Handke (1973), Christa Wolf (1980), Martin Walser (1981), ou Elfriede Jelinek (1998).
Plusieurs lauréats du prix Georg-Büchner ont ensuite décroché le Nobel de Littérature, comme Canetti en 1981, Grass en 1999 ou Jelinek en 2004.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS