Toute l'actu en bref

Une enquête a été menée à Balch Springs, dans la banlieue de Dallas (archives).

KEYSTONE/AP/LM OTERO

(sda-ats)

Le policier américain soupçonné d'avoir abattu il y a une semaine un adolescent noir en tirant sur une voiture pleine de jeunes qui quittaient une fête s'est rendu vendredi. Il a été formellement inculpé pour meurtre, ont annoncé les autorités concernées.

Ce policier blanc de 37 ans s'était rendu le 29 avril en compagnie d'un collègue à Balch Springs, dans la banlieue de Dallas, après avoir reçu le signalement de mineurs ayant bu de l'alcool, a indiqué le Dallas Morning News.

Un jeune de 15 ans et quatre autres jeunes gens quittaient une fête dans une voiture après avoir entendu des coups de feu. Le policier a alors tiré contre le véhicule, touchant l'adolescent à la tête, ont rapporté les médias.

Le policier était depuis introuvable. Selon les autorités locales, il s'est finalement rendu et s'est vu signifier l'inculpation pour meurtre d'un juge texan à la prison du comté de Weatherford, à une soixantaine de kilomètres à l'ouest de Dallas.

Le policier a toutefois été laissé en liberté après le versement d'une caution de 300'000 dollars, a-t-on ajouté de mêmes sources. Selon les médias locaux, il a été exclu des rangs de la police.

Il "avait l'intention d'infliger de graves blessures corporelles et de commettre un acte mettant de toute évidence en danger la vie d'autrui et qui a provoqué la mort", avait estimé le bureau du shérif local dans un communiqué, en annonçant l'inculpation du policier.

Faits filmés

Dans un premier temps, les responsables de la police avaient affirmé que son collaborateur avait tiré parce que le véhicule reculait de façon agressive vers lui, selon le Dallas Morning News. Mais ils ont finalement changé cette version après avoir vu les images enregistrées par la caméra fixée sur l'uniforme du policier, expliquant qu'elles montraient que la voiture s'éloignait en fait lorsque la victime a été touchée.

Des cas semblables de violences policières commises contre des Noirs secouent régulièrement l'Amérique, d'autant plus nombreux à être connus ces dernières années que les faits sont désormais souvent filmés, par des passants ou les caméras portées par les policiers eux-mêmes.

Selon un décompte du Washington Post, cette dernière victime était la plus jeune des 339 personnes abattues par balles par la police aux Etats-Unis depuis le début de l'année.

ATS

 Toute l'actu en bref