Navigation

Le Portugal maître en son pays

Ce contenu a été publié le 09 juin 2019 - 22:43
(Keystone-ATS)

Le Portugal a remporté la première édition de la Ligue des nations. A Porto, la Selecçao s'est imposé 1-0 sur une réussite de Gonçalo Guedes.

Et un trophée de plus pour les champions d'Europe en titre. Sur leurs terres, les Lusitaniens ont d'une certaine manière soigné la blessure grecque de l'Euro 2004 perdu à domicile. Et même si ce succès ne figurera pas tout en haut de la liste des victoires de Cristiano Ronaldo, le joueur de la Juventus avait envie d'enlever ce trophée imaginé pour donner davantage de relief aux traditionnels matches amicaux.

Plus percutant que contre la Suisse mercredi dernier en demi-finale, le Portugal a totalement mérité ce succès. Les Lusitaniens ont procédé par contres, en mettant davantage de verticalité dans leurs actions et en rêvant à un énième coup de génie de Cristiano Ronaldo. Mais ce n'est pas CR7 qui a délivré les Portugais. Le seul but de la partie est tombé à la 60e du pied droit de Gonçalo Guedes.

Malgré une possession de balle supérieure, les Néerlandais ont fait preuve d'une stérilité déconcertante. Les hommes de Ronald Koeman ont soigneusement fait tourner le ballon sans parvenir à prendre en défaut le dispositif portugais imaginé par Fernando Santos. La seule chaleur pour Rui Patricio eut lieu à la 65e sur une action de Depay.

Les Portugais se sont montrés nettement plus tranchants avec six frappes cadrées contre un seul envoi précis dans le camp batave. Même constat sur les corners où les Oranje ont eu toutes les peines du monde à surprendre un bloc lusitanien très compact et qui a tenu sans souci malgré l'absence de Pepe.

Il convient enfin de rappeler que ce succès en finale de cette nouvelle compétition ne garantit rien d'autre qu'un joli chèque de la part de l'UEFA et un trophée à mettre dans l'armoire. Le vainqueur n'est pas qualifié directement pour l'Euro 2020. Contraint deux fois au nul, le Portugal pointe actuellement à la 3e de son groupe derrière l'Ukraine et le Luxembourg.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article