Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Kaboul - Le président afghan Hamid Karzaï touche un salaire mensuel de 525 dollars (580 francs) selon une déclaration publiée dimanche par la commission anticorruption. Le dirigeant afghan possède moins de 20'000 dollars (22'150 francs) en banque et ne dispose d'aucun bien immobilier.
La rémunération dont bénéficie Karzaï est cinq fois supérieure au revenu moyen afghan mais elle est très nettement inférieure aux émoluments de son homologue américain Barack Obama ou du Premier ministre britannique David Cameron, qui reçoivent respectivement 400'000 et 200'000 dollars par an (soit 443'000 et 221'000 francs).
La commission anticorruption est chargée d'évaluer la fortune de quelque 2000 responsables. Ministres, membres du parlement, militaires de haut rang, officiers de police et dirigeants provinciaux sont notamment du nombre. La commission va rendre publics ses travaux au cours de la semaine.
"Cela comprend les biens détenus par les responsables, leur femme et leurs enfants âgés de moins de 18 ans", a expliqué à Reuteur Mohammad Yasin Usmani, président de la commission. Tout responsable coupable de dissimulation de son patrimoine est passible de poursuites.
Reconnaissant l'existence du problème, Karzaï estime toutefois qu'il est largement exagéré par les médias occidentaux. Pour le président afghan, cette corruption découle en grande partie d'un contrôle inefficace sur les milliards de dollars injectés sous forme de contrats d'aide dans l'économie locale.
La corruption, présente dans de très nombreux secteurs de la société afghane, reste l'un des fléaux majeurs qui pénalisent l'activité et le fonctionnement du pays.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS