Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Sur la seule année 2017, les violences ont tué ou blessé plus de 10'000 civils afghans (archives).

KEYSTONE/EPA/JALIL REZAYEE

(sda-ats)

Le président afghan a proclamé jeudi un cessez-le-feu temporaire avec les talibans pour les fêtes de l'Eid-el-Fitr, marquant la fin du ramadan. Cette décision répond "à la fatwa historique des oulémas afghans" qui ont décrété lundi le terrorisme contraire à l'Islam.

Ce cessez-le-feu, qui ne s'appliquera qu'aux talibans et pas au groupe Etat islamique (EI), sera observé à partir du "27e jour du ramadan (mardi) et se poursuivra jusqu'au cinquième jour de l'Aïd-el-Fitr", censé commencer en fin de semaine prochaine, sans doute vendredi 15 juin, a précisé Ashraf Ghani.

Jamais depuis son élection en 2014 le président afghan n'avait proposé de cessez-le-feu sans condition au mouvement islamiste radical.

"Parvenir à un règlement pacifique"

"Ce cessez-le-feu est une occasion pour les talibans de regarder en eux-mêmes et de voir que leur campagne de violence ne leur permet pas de conquérir les coeurs et les esprits, mais au contraire qu'elle les leur aliène", a-t-il expliqué à la télévision.

"Avec l'annonce de ce cessez-le-feu, nous incarnons la force du gouvernement afghan et la volonté du peuple de parvenir à un règlement pacifique du conflit afghan", a ajouté le chef de l'Etat.

Contacté par l'AFP, le porte-parole des talibans Zabihullah Mujahid a réservé sa réponse, indiquant qu'il "vérifiait cette annonce avec les responsables" du mouvement.

Appels à négocier

Le général John Nicholson, chef des forces américaines en Afghanistan et de l'opération, a pris acte de cette décision et s'est engagé à respecter cette trêve visant à "soutenir la recherche d'une fin de conflit".

Le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, a salué la décision de Kaboul et invité les talibans à observer également un cessez-le-feu. "Les talibans ne l'emporteront pas sur le champ de bataille. La seule manière pour eux de parvenir à une solution est de s'asseoir à la table des négociations", a-t-il dit.

Le représentant spécial du président russe Vladimir Poutine en Afghanistan, Zamir Kaboulov, s'est félicité de cette trêve tout en doutant qu'elle serait observée par les insurgés afghans.

Voix critiques

L'initiative du président a en revanche été accueillie avec scepticisme par certains experts. Pour l'ancien général Atiqullah Amarkhel, ce cessez-le-feu pourrait permettre aux insurgés de gagner du temps et de regrouper leurs forces.

"D'un point de vue militaire, ce n'est pas une bonne décision", a-t-il dit à Reuters. "Cela va donner à l'ennemi l'occasion de se préparer à de nouvelles attaques." Un observateur international basé à Kaboul a parlé pour sa part d'"une histoire d'amour à sens unique".

Soutien de l'ONU

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a exhorté jeudi dans un communiqué les talibans à observer un cessez-le-feu identique à celui décrété par le gouvernement afghan. Antonio Guterres "salue l'annonce du gouvernement afghan d'un cessez-le-feu temporaire avec les talibans pour la fin du ramadan", indique ce communiqué.

"Il exhorte les talibans à la réciprocité, à observer aussi un cessez-le-feu temporaire et à accepter l'offre de paix du président Ashraf Ghani d'entamer des discussions directes pour mettre un terme à la longue souffrance du peuple afghan", précise le texte.

Attentats suicides jugés "haram"

L'annonce d'Ashraf Ghani fait suite à une réunion lundi de quelque 3000 oulémas venus de tout le pays qui ont adopté une fatwa contre les attentats suicide, contraires selon eux aux principes de l'islam, et recommandé ce cessez-le-feu.

M. Ghani a apporté son soutien à cette fatwa. Le rassemblement religieux a été la cible d'un attentat-suicide revendiqué par l'EI qui a fait 14 morts.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS