Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika, affaibli par des ennuis de santé, s'est rendu dimanche à Genève pour effectuer un contrôle médical "périodique". Agé de 79 ans, il a été frappé en 2013 par un AVC qui a amoindri ses capacités de mobilité et d'élocution.

Il s'est rendu "dimanche 24 avril 2016, pour une visite privée à Genève, durant laquelle il effectuera des contrôles médicaux périodiques", a annoncé la présidence algérienne dans un communiqué.

L'état de santé du chef de l'Etat algérien est l'objet de spéculations dans le pays, alimentées par la diffusion le 10 avril d'une photo, notamment tweetée par le premier ministre français Manuel Valls qu'il avait reçu, dans laquelle il semblait très affaibli.

Le dernier voyage de M. Bouteflika pour un contrôle médical à l'étranger avant celui de Genève, remonte au 3 décembre dernier. Il s'était alors rendu dans une clinique à Grenoble (France). M. Bouteflika a été réélu en avril 2014 pour un quatrième quinquennat.

ATS