Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le président catalan Carles Puigdemont a prononcé son allocution au palais de la Généralité à Barcelone.

KEYSTONE/AP/EMILIO MORENATTI

(sda-ats)

Le président catalan Carles Puigdemont a déclaré jeudi qu'il ne convoquerait pas d'élections régionales en Catalogne pour surmonter son conflit avec Madrid. Il estime insuffisantes les garanties du gouvernement, qui a demandé la mise sous tutelle de sa région.

Dans une allocution solennelle prononcée à Barcelone, le président de la Généralité de Catalogne a expliqué avoir envisagé cette option avant de l'exclure. Désormais, "il revient au parlement (catalan) de déterminer les conséquences de l'application contre la Catalogne de l'article 155" de la Constitution, qui permet la suspension de l'autonomie de la région, a-t-il ajouté.

Le journal La Vanguardia avait auparavant indiqué que plusieurs membres de la coalition au pouvoir en Catalogne avaient déclaré qu'il allait dissoudre le parlement régional et convoquer de nouvelles élections, le 20 décembre. M. Puigdemont espérait ainsi dissuader Madrid de suspendre l'autonomie catalane.

Le Sénat espagnol doit se prononcer vendredi sur la mise en oeuvre des mesures d'exception réclamées par le gouvernement Rajoy dans le cadre du désormais fameux article 155 de la Constitution afin de mettre sous tutelle l'exécutif régional de Catalogne. Madrid veut organiser de nouvelles élections régionales dans un délai maximal de six mois.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS