Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le président du PLR Philipp Müller menace de renvoyer au Conseil fédéral son projet d'achat du Gripen. Le parti n'acceptera l'acquisition de 22 avions de combat que si le Département de la défense (DDPS) remplit quatre conditions, déclare l'Argovien dans une interview publiée par la "SonntagsZeitung".

Philipp Müller demande depuis des mois au nom de son parti des sanctions si la Suède ne remplit pas entièrement le contrat passé avec la Suisse. Il veut aussi que Berne ait le droit de résilier le contrat si une partie seulement des avions est livrée.

Dans l'interview, le président du PLR exige aussi à nouveau un rapport régulier du ministre de la Défense Ueli Maurer ainsi qu'un calendrier précis concernant l'acquisition des avions.

Désormais, il fait de ces exigences des conditions à l'approbation du PLR lors du vote au Conseil national. Même si le DDPS remplit trois de ces quatre conditions d'ici à ce que la Chambre du peuple se prononce, "nous entrerons certes en matière sur le projet d'achat de Gripen, mais nous renverrons" la copie au Conseil fédéral, déclare Philipp Müller.

"Bétonné"

Le conseiller national veut que l'accord d'acquisition entre la Suisse et la Suède "bétonne tous ces détails". Ce texte doit s'inspirer du contrat passé entre la Suède et le constructeur de l'avion Saab.

Le président du PLR veut ainsi s'assurer qu'un volume d'affaires de 2,5 milliards de francs revienne à l'économie helvétique en échange de l'achat des Gripen. Il souhaite que la participation de la Suisse romande et du Tessin à ces affaires compensatoires soient clarifiées, sans faire de cette dernière exigence une condition en vue d'un éventuel renvoi du dossier au gouvernement.

PS et Verts opposés

Reste à savoir si les autres conseillers nationaux partageront la position de Philipp Müller. Actuellement, le PS et les Verts veulent lancer un référendum contre le fonds spécial pour l'acquisition du Gripen.

Les Vert'libéraux sont aussi critiques vis-à-vis de cet achat. Leur rencontre lundi avec Ueli Maurer n'a rien changé à leur position, a indiqué dimanche à l'ats leur président Martin Bäumle.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS