Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le président estonien Toomas Hendrik Ilves a été reçu jeudi à Berne dans le domaine du Lohn dans le cadre d'une visite officielle de travail. L'Union européenne et la crise dans la zone euro étaient au menu des entretiens avec son homologue suisse Micheline Calmy-Rey.

L'entrée de la Russie au sein de l'OMC et la situation dans les Balkans ont également été abordées lors de cette entrevue, a indiqué le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE).

La visite de Toomas Hendrik Ilves a été l'occasion de traiter des thématiques bilatérales, comme la coopération entre les deux pays dans la lutte contre la cyber-criminalité, ainsi que des échanges économiques entre les deux pays, selon le DFAE.

Annexion jamais reconnue

La cheffe de la diplomatie s'était rendue à Tallinn en octobre 2010. La Suisse, qui n'avait jamais reconnu l'annexion de l'Estonie par l'Union soviétique, a renoué des relations diplomatiques avec la république balte en 1991.

Après l'effondrement du bloc soviétique, la Suisse a versé une aide de quelque 22 millions de francs à l'Estonie par le biais de la coopération avec l'Europe.

L'Estonie, membre de l'Union européenne depuis 2004, est bénéficiaire, à hauteur de 40 millions de francs au total pour la période 2007 à 2012, de la contribution suisse à l'élargissement.

ATS