Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Emmanuel Macron remonte dans les sondages (archives).

KEYSTONE/AP REUTERS POOL/BENOIT TESSIER

(sda-ats)

Le président français Emmanuel Macron a enrayé la baisse de sa cote de popularité dans le baromètre de l'Ifop, avec deux points gagnés au mois d'avril, à 44%. Il avait perdu 10 points au cours du premier trimestre, passant de 52% en décembre à 42% le mois dernier.

Une majorité de personnes interrogées (55%) se dit cependant mécontente de son action, selon cette étude réalisée en ligne et par téléphone, du 12 au 21 avril, auprès d'un échantillon de 1949 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

La popularité du premier ministre, Edouard Philippe, augmente également de deux points, à 45%, tandis que le taux de mécontents passe, le concernant, de 54% à 50%.

57% contre la grève des cheminots

Quant au soutien à la grève des cheminots contre la réforme de la SNCF, il s'érode. 43% des Français l'estiment "justifiée", soit trois points de moins en une semaine, toujours selon le sondage Ifop. Depuis la mi-mars, le soutien à la grève a oscillé entre 42% et 47% dans les enquêtes de l'Ifop.

A l'inverse, 57% (+3 points) des personnes interrogées considèrent que le mouvement des cheminots, dont le cinquième épisode est prévu lundi et mardi, n'est "pas justifié".

Une majorité de Français (61%) souhaite que le gouvernement aille "au bout de la réforme de la SNCF telle qu'elle a été annoncée, sans céder aux mobilisations et aux grèves". Ils n'étaient que 51% à la fin mars. Et ils sont 78% à penser que le gouvernement mènera sa réforme jusqu'au bout.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS