Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le président sud-africain Jacob Zuma a défendu son bilan dimanche à Bloemfontein (centre), en ouverture d'un congrès de l'ANC qui devrait le reconduire à la tête du parti au pouvoir. Il a toutefois promis des changements.

Dans un discours fleuve prononcé devant près de 4500 délégués, le président qui dirige l'ANC depuis cinq ans et le pays depuis trois ans et demi s'est voulu rassurant, se gardant bien d'annoncer le virage à gauche que craignaient notamment les milieux d'affaires. Il a souligné la nécessité d'"attirer des investisseurs tant nationaux qu'internationaux" et expliqué que l'économie du pays devait voir cohabiter le secteur public avec le privé.

Longue route

Il a défendu point par point son bilan contre les critiques qui pleuvent sur le Congrès national africain (ANC), au pouvoir depuis 18 ans, dans un pays où plus d'un quart de la population a faim, où le système éducatif est catastrophique et où les inégalités sont toujours parmi les plus criantes du monde.

La route vers la prospérité sera "longue et rude (...) mais l'ANC reste le seul espoir pour les pauvres et les exclus", a-t-il lancé, reconnaissant toutefois que "les conditions économiques mondiales pourraient rendre nos tâches et ces plans plus difficiles". Il a promis des efforts dans l'éducation, le combat contre la corruption ou la lutte contre le braconnage des rhinocéros.

Hymne à Mandela

La foule, quelque peu assoupie pendant le discours, a en revanche vibré quand M. Zuma, remarquable chanteur, a entamé un long hymne à la gloire de de son prédécesseur Nelson Mandela, hospitalisé depuis une semaine à Pretoria pour une infection pulmonaire et des calculs biliaires à 94 ans.

Jacob Zuma est archi-favori pour se succéder à lui-même à la tête de l'ANC, qui fêtait cette année son centenaire. Il sera confronté au vice-président (du parti et du pays) Kgalema Motlanthe, mais bénéficie du soutien d'environ 75% des délégués.

Ceux-ci doivent renouveler les six principaux dirigeants de l'ANC. Les résultats seront proclamés lundi soir.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS