Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le président élu égyptien, le Frère musulman Mohamed Morsi, souhaiterait confier le poste de Premier ministre à une personnalité "indépendante". Les noms du prix Nobel Mohamed ElBaradei et de l'ex-ministre des Finances Hazem el-Beblawi sont pressentis.

Le journal gouvernemental Al-Ahram évoquait mardi le nom de Mohamed ElBaradei, ancien chef de l'agence atomique de l'ONU et prix Nobel de la paix 2005, proche des mouvements qui ont lancé la révolte contre le régime de Hosni Moubarak l'an dernier.

Le quotidien évoque aussi le nom de Hazem el-Beblawi, qui fut ministre des Finances d'un gouvernement de transition après la chute de M. Moubarak. Interrogé, M. Beblawi a toutefois indiqué qu'il se trouvait à l'étranger et qu'il n'avait jusqu'à présent pas été approché par la présidence.

Président de "tous les Egyptiens"

L'ouverture du prochain gouvernement à des personnalités extérieures au mouvement islamiste est considérée comme un test de la volonté déclarée de M. Morsi d'être le "président de tous les Egyptiens".

Elle est également considérée comme indispensable pour élargir sa base politique face au Conseil suprême des forces armées (CSFA), qui conserve de larges pouvoirs face à la présidence.

ATS