Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le jeune Farhad Noory, 10 ans, surnommé "le petit Picasso", a attiré l'attention lorsqu'il a récemment exposé ses toiles et ses photographies à Belgrade dans le cadre d'une exposition humanitaire.

KEYSTONE/AP/MARKO DROBNJAKOVIC

(sda-ats)

Le président serbe Aleksandar Vucic a reçu mercredi un jeune migrant afghan qui a fait preuve d'un talent hors du commun pour la peinture. Il lui a offert la citoyenneté serbe ainsi que du travail pour sa famille.

Le jeune Farhad Noory, 10 ans, surnommé "le petit Picasso", a attiré l'attention lorsqu'il a récemment exposé ses toiles et ses photographies à Belgrade dans le cadre d'une exposition humanitaire visant à réunir des fonds destinés à la guérison d'un enfant serbe. Son histoire et celle de sa famille, très médiatisées grâce à cette exposition, lui ont valu mercredi une réception à la présidence.

M. Vucic a souhaité que la famille, actuellement hébergée dans le camp pour réfugiés de Krnjaca situé dans un faubourg de Belgrade, reste en Serbie. "De mon côté je peux offrir que vous deveniez citoyens de la Serbie. Nous serions honorés si vous acceptiez", a dit Vucic en recevant Farhad, a indiqué le service de presse de la présidence.

"Si vous décidez de rester, nous vous accorderons immédiatement la citoyenneté", a-t-il ajouté, précisant que plusieurs entreprises locales sont disposées à proposer du travail au père. Le président a également évoqué la possibilité d'octroyer une bourse au jeune Afghan.

Vers la Suisse

La famille Noory - Farhad, ses parents et ses deux frères - comptait initialement se rendre en Suisse. Elle suivait l'exemple de centaines de milliers de migrants.

La plupart ont fui les conflits au Proche et au Moyen-Orient, passés par les Balkans en route vers l'Europe occidentale, jusqu'à la fermeture en mars 2016 de la "route des Balkans". Actuellement, la famille fait partie des quelque 4000 migrants bloqués en Serbie.

Aucune demande aboutie

Rados Djurovic, du Centre d'aide aux demandeurs d'asile, une organisation non-gouvernementale basée à Belgrade, a salué l'initiative du président. Elle "suggère aux migrants la possibilité de rester en Serbie".

"Il serait d'un autre côté très important que le système d'octroi de l'asile fonctionne, car actuellement il ne fonctionne pas. Au cours des six premiers mois de l'année, aucune des plus de 3500 demandes n'a débouché sur l'octroi de l'asile", a-t-il dit à l'AFP.

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

ATS