Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le président syrien Bachar al-Assad a reçu dimanche le médiateur international Lakhdar Brahimi, a annoncé la télévision officielle syrienne. L'émissaire de l'ONU et de la Ligue arabe veut obtenir un cessez-le-feu la semaine prochaine entre rebelles et armée après 19 mois de violences.

M. Brahimi, dont la visite est la seconde depuis sa prise de fonctions le 1er septembre, avait indiqué vendredi à son arrivée à Damas que ses discussions allaient porter sur "la nécessité de diminuer la violence actuelle et si possible de l'arrêter à l'occasion de l'Aïd al-Adha", du 26 au 28 octobre.

M. Brahimi avait eu samedi un premier entretien avec le ministre syrien des Affaires étrangères, Walid Mouallem et les Affaires étrangères ont affirmé que le dialogue "loin de toute intervention étrangère" était la seule voie de sortie de crise.

L'émissaire international avait aussi rencontré samedi des membres de l'opposition tolérée par le régime, dont le porte-parole du Comité de coordination pour le changement national et démocratique (CCCND), Hassan Abdel Azim.

Espoir d'un Etat civil

L'opposant a mis en garde contre la violence qui "a atteint un niveau dangereux menaçant la souveraineté et l'indépendance" de la Syrie et a exprimé l'espoir qu'un processus politique "conduise ce pays vers un Etat civil et démocratique voulu par les Syriens".

Les violences ont fait 34 000 tués depuis le début du conflit, il y a 19 mois, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS