Toute l'actu en bref

La fortune de Malcolm Turnbull, ancien avocat, homme d'affaires et banquier, est estimée à 200 millions de dollars australiens.

KEYSTONE/AAP/MICK TSIKAS

(sda-ats)

Le Premier ministre australien Malcolm Turnbull a été accusé jeudi d'avoir "acheté" sa victoire électorale sur le fil l'année dernière. Il a reconnu un don personnel de plus d'un million de francs pour financer la campagne de son camp conservateur.

L'ancien banquier multimillionnaire avait jusqu'alors soigneusement évité toute question sur le financement de la campagne électorale du Parti libéral. Il a finalement changé d'avis lors d'un entretien avec l'Australian Broadcasting Corporation.

"J'ai contribué pour 1,75 million de dollars australiens (1,3 million de francs), c'est ça ma contribution", a-t-il déclaré mercredi soir. "Il y a eu des discussions et des spéculations sur le sujet, alors voilà".

D'après le Sydney Morning Herald, il s'agit du don personnel le plus important de l'histoire australienne.

La coalition conservatrice dominée par le Parti libéral avait remporté de justesse les législatives de juillet dernier. L'opposition travailliste a jugé que le Premier ministre sortant avait de fait acheté cette victoire.

"Ca pue"

"Ca pue. Malcom Turnbull a dû payer pour se sortir des ennuis", a déclaré Jim Chalmers, "ministre des Finances" du cabinet fantôme. "Il n'a pu remporter les élections sur son seul mérite alors il a sorti son portefeuille. S'il n'avait pas 1,75 million de dollars à perdre, il ne serait pas le leader du Parti libéral et il ne serait pas Premier ministre".

D'après la presse, ces fonds ont servi à financer des spots publicitaires, du mailing et des sondages. La fortune de M. Turnbull, ancien avocat, homme d'affaires et banquier, est estimée à 200 millions de dollars australiens.

Le ministre des Finances Scott Morrison a dénoncé une tentative de "diffamation sordide" de la part "d'un politicard sordide, appartenant à un parti de politicards sordides dirigé par Bill Shorten".

Versements après coup

Les partis politiques australiens sont financés à hauteur de leurs résultats électoraux. Mais les fonds ne leur sont versés qu'après coup et ils doivent faire appel aux dons pour mener campagne.

Toute donation supérieure à 13'000 dollars australiens doit être déclarée. Le versement de M. Turnbull ne figurait pas dans les données publiées cette semaine par la Commission électorale australienne et portant sur l'exercice clos le 30 juin. Les pressions se faisaient de plus en plus intenses pour que M. Turnbull fasse la lumière sur le sujet.

ATS

 Toute l'actu en bref