Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le premier ministre polonais attaque les médias à capital allemand

Mateusz Morawiecki s'en prend au groupe germano-suisse Ringier (archives).

KEYSTONE/AP/ALIK KEPLICZ

(sda-ats)

A deux jours de la visite de la chancelière allemande à Varsovie, le premier ministre polonais a accusé les médias à capital allemand "d'influencer sur les affaires internes de la Pologne". Selon lui, ils "attaquent le pouvoir actuellement en place".

"Aujourd'hui, les médias sont entre les mains étrangères, en grande partie entre les mains allemandes. Ces médias allemands se sont particulièrement activés au cours de la campagne aux élections locales", a déclaré Mateusz Morawiecki à la télévision privée Republika.

Il a pointé du doigt le groupe germano-suisse Ringier Axel Springel qui, outre l'hebdomadaire Newsweek Polska et le journal à grand tirage Fakt, détient le portail internet d'informations Onet, tous critiques à l'égard du gouvernement nationaliste.

"Il serait inimaginable dans des pays comme la France ou l'Espagne que des pays étrangers, d'une manière indirecte, à travers les médias, s'impliquent ouvertement et si fortement dans la campagne et attaquent le pouvoir du pays actuellement en place", a déclaré M. Morawiecki à la veille du second tour des élections locales, cruciales pour le parti nationaliste Droit et Justice (PiS).

"Repoloniser" les médias

Au premier tour, le PiS n'a pas réussi à gagner dans les grandes villes du pays que l'opposition libérale a conservées, dont Varsovie, Wroclaw et Lodz. La bataille au second tour se joue en particulier pour Cracovie et Gdansk.

Arrivé au pouvoir en 2015, le PiS a changé une grande partie des cadres et des journalistes des stations de télévision et de radio publiques. Il dit aujourd'hui vouloir "repoloniser" les médias en Pologne.

Vendredi, Angela Merkel et onze de ses ministres sont attendus à Varsovie pour des négociations intergouvernementales, notamment sur des questions épineuses comme le projet de construction du gazoduc Nord Stream 2 par la Russie.

Le parti de Jaroslaw Kaczynski veut également remettre sur la table la question des revendications à l'Allemagne pour des réparations pour la seconde guerre mondiale.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.