Navigation

Le prince Albert et Charlène attendent un enfant

Ce contenu a été publié le 30 mai 2014 - 18:26
(Keystone-ATS)

Le prince Albert II de Monaco et son épouse Charlène attendent leur premier enfant. La naissance est prévue "à la fin de l'année", a annoncé vendredi le palais princier dans un communiqué. L'enfant sera héritier du trône dès sa naissance.

La rumeur d'une naissance prochaine courait sur le Rocher depuis plusieurs jours, notamment depuis un "malaise" de la princesse au cours d'une visite d'Etat en France, rapporté par la presse locale.

Peu après l'arrivée du couple princier dans le "comté de Carlades", territoire qui fut jadis monégasque, Charlène avait dû s'isoler à cause d'une "fatigue" passagère, avait-on alors indiqué officiellement côté français.

Le couple s'était uni en juillet 2011 au cours d'une fastueuse cérémonie religieuse dans la cour d'honneur du palais princier devant 800 invités de marque dans un grand rassemblement mêlant dirigeants politiques et membres du Gotha. La veille, une cérémonie civile plus sobre s'était tenue dans l'intimité du palais.

Dynastie vieille de 700 ans

Depuis ces noces, les Monégasques attendaient avec impatience l'annonce de la naissance prochaine d'un héritier pour perpétuer une dynastie des Grimaldi vieille de 700 ans.

L'annonce de la grossesse de Charlène intervient deux semaines après la présentation en ouverture du festival de Cannes d'un film controversé sur Grace de Monaco.

Le souverain monégasque, âgé de 56 ans, a reconnu deux enfants hors mariage: un fils qu'il a eu en 2003 avec une ex-hôtesse de l'air française originaire du Togo et une fille en 1992 avec une ancienne serveuse américaine. Charlène, elle, à 36 ans.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.