Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le prince héritier Mohammed ben Salmane (à gauche) prend temporairement la place de son père sur le trône d'Arabie saoudite (archives).

KEYSTONE/AP Saudi Press Agency/UNCREDITED

(sda-ats)

Le jeune prince saoudien Mohammed ben Salmane, propulsé le mois dernier héritier du trône, a pris lundi temporairement les rênes du pouvoir en l'absence de son père. Ce dernier est en visite privée à l'étranger.

Par décret, le roi Salmane a chargé son fils Mohammed, 31 ans, de "gérer les affaires de l'Etat et de défendre les intérêts du peuple" durant sa "visite privée" à l'étranger, a rapporté l'agence de presse officielle saoudienne Spa.

Le 21 juin, le souverain saoudien, 81 ans, avait nommé son fils Mohammed prince héritier en remplacement de son neveu, Mohammed ben Nayef, limogé également de toutes ses fonctions gouvernementales.

Le nouveau prince héritier a la réputation d'être un réformateur dans ce royaume ultraconservateur. Mais il lui manque l'expérience politique pour diriger son pays, premier exportateur mondial de brut.

En crise

L'Arabie saoudite est impliquée dans la guerre civile au Yémen où elle dirige depuis plus de deux ans une coalition militaire arabe en soutien au président yéménite contre des rebelles houthis.

Le royaume est également confronté à une grave crise régionale, ouverte depuis que Ryad et trois de ses alliés arabes ont rompu leurs relations avec le Qatar, qu'ils accusent de soutenir "le terrorisme" et de se rapprocher de l'Iran, grand rival régional de l'Arabie saoudite. Doha nie ces accusations.

ATS