Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les positions de l'EI à Minbej ont été bombardées par la coalition dirigée par les Etats-Unis.

KEYSTONE/AP Arab 24/ANONYMOUS

(sda-ats)

Le principal axe de ravitaillement du groupe Etat islamique (EI) entre la Syrie et la frontière turque est coupé. Les rebelles des FDS ont totalement encerclé vendredi la ville de Minbej (nord), rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Minbej était un carrefour clé sur le principal axe de ravitaillement de l'EI entre la Turquie et son fief de Raqa (nord). L'organisation djihadiste contrôle encore une bande frontalière et des routes secondaires vers la Turquie mais celles-ci sont plus dangereuses et difficiles d'accès, a indiqué à l'AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l'OSDH.

Les Forces démocratiques syriennes (FDS), une coalition arabo-kurde soutenue par Washington, "ont coupé ce matin la dernière route reliant Minbej au point de passage frontalier al-Raï, du côté nord-ouest", a-t-il précisé.

Ces derniers jours, les FDS, appuyés par les frappes de la coalition dirigée par les Etats-Unis, avaient réussi à couper la route reliant Minbej à l'autre point de passage de Jarablos, plus au nord, par lequel transitaient notamment les hommes, les armes et l'argent de l'EI. Elles ont de même coupé la route entre Minbej et Raqa, capitale de facto de l'EI en Syrie, plus à l'est.

"Pour que les djihadistes parviennent de Raqa à la frontière turque, ils doivent passer désormais par une route plus dangereuse pour eux en raison de la proximité des troupes du régime syrien et des bombardements russes", a indiqué M. Abdel Rahmane.

ATS