Toute l'actu en bref

Un hommage national a été rendu lundi aux victimes de l'attaque.

KEYSTONE/EPA TT NEWS AGENCY/MAJA SUSLIN

(sda-ats)

Le principal suspect arrêté à Stockholm après l'attaque au camion bélier qui a fait quatre morts et 15 blessés vendredi dans la capitale suédoise "reconnaît avoir commis un acte terroriste", a déclaré mardi son avocat. Il s'agit d'un Ouzbek de 39 ans.

"Il accepte par conséquent d'être en détention", a dit Johan Eriksson, qui représente le suspect. Il s'exprimait lors d'une audience en présence de son client menotté, qui ne s'est pas exprimé, a constaté une journaliste de l'AFP sur place.

L'homme est entré sous escorte dans une salle en sous-sol du tribunal de Stockholm en état de siège, gardé par de nombreux policiers lourdement armés et dont les accès avaient été fermés à la circulation, des mesures de sécurité sans précédent pour la capitale suédoise.

Audience à huis clos

Le visage dissimulé sous une polaire verte, il a été enjoint par la juge Malou Lindblom de se découvrir, ce qu'il a fait. Les cheveux grisonnants, le visage fermé, il maîtrise mal le suédois et était assisté par un interprète.

L'audience s'est ensuite poursuivie à huis clos à la demande du parquet et les journalistes ont été invités à sortir en attendant la décision du tribunal. Le suspect devrait être écroué en attendant son renvoi devant un tribunal pour être jugé.

Ouvrier en situation illégale, il est soupçonné d'avoir percuté vendredi après-midi, au volant d'un camion volé, une vingtaine de piétons sur l'artère commerçante la plus fréquentée de Stockholm.

Le suspect était recherché par la police depuis que sa demande d'asile, déposée en 2014, avait été rejetée en décembre dernier et qu'il s'était vu accorder quatre semaines pour quitter le territoire suédois. Il a affiché sa sympathie pour l'organisation djihadiste Etat islamique.

ATS

 Toute l'actu en bref