Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le prix Nobel de la paix a été attribué vendredi à l'Union européenne (UE) aujourd'hui empêtrée dans la crise de la zone euro. Une Union européenne qui a toutefois contribué à pacifier un continent ravagé par deux guerres mondiales.

"L'UE et ses précurseurs contribuent depuis plus de six décennies à promouvoir la paix, la réconciliation, la démocratie et les droits de l'homme en Europe", a déclaré à Oslo le très europhile président du comité Nobel, Thorbjoern Jagland, dont le pays, paradoxalement, n'est pas membre de l'UE.

Le Nobel est attribué sur fond de désunion des Etats européens, dont la solidarité est actuellement mise à rude épreuve: les riches économies du Nord traînent des pieds pour venir en aide aux pays du Sud financièrement asphyxiés par une dette publique excessive et soumis à des cures d'austérité.

Cette situation a d'ores et déjà révélé de profondes fissures dans l'édifice européen, déjà en mal de popularité au sein des opinions publiques.

Félicitations de Berne

Les dirigeants de l'UE ont naturellement salué cette récompense. Le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy a souligné que les Européens sont parvenus "à surmonter la guerre et les divisions" pour "former ensemble un continent de paix et de prospérité".

"Un grand honneur pour l'ensemble de l'Union européenne, pour ses 500 millions de citoyens", a aussi affirmé le président de la Commission européenne José Manuel Barroso. Parmi les poids lourds européens, la décision a été saluée en Allemagne, en France, en Grande-Bretagne et en Italie notamment.

En Suisse, le Conseil fédéral a félicité l'UE, reconnaissant le rôle essentiel du "projet d'intégration européenne" dans "le développement pacifique du continent européen." Aux Etats-Unis enfin, la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a félicité une Europe "unie et en paix".

Critiques sur la Toile

Mais ailleurs, notamment sur la Toile, certains commentaires étaient plus acerbes, comme le philosophe français Michel Onfray qui remarquait sur Twitter: "l'Europe pas prix Nobel de la paix sociale...".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS