Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

New York - Un expert de l'ONU a déclaré mardi que le procès pour crime de guerre intenté contre le jeune Canadien Omar Khadr était une "honte" pour les Etats-Unis. Selon lui, aucune des accusations portées contre Omar Khadr ne correspond à un crime de guerre selon les critères internationaux.
"Aucun des crimes pour lesquels Omar Khadr a plaidé coupable n'est un crime de guerre. Pas un seul", a affirmé Martin Scheinin, rapporteur spécial de l'ONU sur le contre-terrorisme et les droits de l'homme, après avoir réalisé une présentation à l'Assemblée générale des Nations unies. Ces crimes devraient être jugés par des tribunaux ordinaires, a-t-il ajouté.
Arrêté à 15 ans sur le champ de bataille en Afghanistan, Omar Khadr est accusé d'avoir tué un soldat américain en lançant une grenade en 2002. Aujourd'hui âgé de 24 ans, il a accepté lundi de plaider coupable de toutes les accusations de "crime de guerre" pesant contre lui, réduisant son procès au seul examen par un jury des circonstances aggravantes et atténuantes entourant ces "crimes".
"La rock-star de Guantanamo"Mardi, le psychiatre Michael Welner, chargé par l'accusation d'évaluer la "dangerosité" de l'inculpé, a estimé que le Canadien est "très dangereux". Il l'a décrit comme "la rock star de Guantanamo" qui "a mariné dans un environnement musulman radical".
M. Welner a affirmé qu'Omar Khadr était recherché par ses compagnons de geôle comme "le guide de leurs prières". "C'est lui qui conduit les prières pour le camp 4" où il est incarcéré, a-t-il indiqué.
M. Welner a ajouté avoir "un mauvais pronostic pour son intégration" parce qu'il a "mariné dans un environnement radical" et était "le fils préféré" d'une famille qui se dit "une famille d'Al-Qaïda". "Il est devenu encore plus dévot en prison", a-t-il poursuivi.
Procès-test pour ObamaSon procès était le premier grandeur nature d'un détenu de Guantanamo sous l'administration Obama qui avait pourtant promis pendant sa campagne d'en finir avec la justice d'exception.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS