Le procès en appel d'Erwin Sperisen aura lieu comme prévu le 16 avril. Le Tribunal fédéral n'est pas entré en matière sur une demande de report de l'ancien chef de la police du Guatemala.

Le recourant, qui possède la double nationalité suisse et guatémaltèque, avait demandé que le procès devant la Chambre pénale d'appel et de révision de la Cour de justice du canton de Genève soit reporté. Il justifiait sa requête par la nécessité de laisser suffisamment de temps aux deux juges assesseurs nouvellement saisis pour prendre connaissance du cas.

Ces juges ont été récemment nommés afin de remplacer deux collègues qui ne peuvent plus siéger car ils sont candidats aux élections au Grand Conseil. Les élections genevoises auront lieu le 15 avril.

La présidente de la Chambre d'appel avait déjà rejeté la demande d'Erwin Sperisen, car les nouveaux juges assesseurs s'étaient dits en mesure de prendre connaissance du dossier avant le procès. Dans un arrêt publié vendredi, le Tribunal fédéral n'entre pas en matière pour des raisons formelles.

En juillet 2015, la Chambre d'appel avait reconnu l'ancien policier coupable de l'assassinat de dix détenus en 2005 et 2006. Il avait écopé d'une peine privative de liberté à vie.

Le Tribunal fédéral avait admis partiellement un recours du prévenu en juin 2017. La cause avait été renvoyée à la justice genevoise. (arrêt 1B_165/2018 du 4 avril 2018)

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.