Le procureur fédéral Michael Lauber peut espérer un avis favorable de la commission judiciaire du Parlement pour sa réélection. Il n'y a aucune preuve de manquement à son devoir, explique vendredi le conseiller national Matthias Aebischer (PS/BE).

"Il doit y avoir quelque chose sur la table qui prouve que M. Lauber a délibérément ou par négligence grossière gravement manqué à ses devoirs. Et pour autant que je sache, cela n'est pas le cas, ou du moins il n'y a pas d'indices", a expliqué Matthias Aebischer dans une émission matinale de la radio alémanique SRF. Le socialiste bernois est membre de la commission judiciaire.

Si aucune information supplémentaire n'est versée à ce dossier, la commission judiciaire "recommandera probablement la réélection - je ne veux pas l'anticiper - de M. Lauber le 28 août", a indiqué le conseiller national.

Le mandat du Soleurois, 53 ans, expire à la fin de l'année. Le 28 août, la commission judiciaire décidera de recommander ou non la réélection du patron du Ministère public de la Confédération, questionné dans une enquête disciplinaire sur d'éventuelles violations de ses devoirs de fonction dans le cadre des procédures sur la FIFA. Le Parlement n'est pas lié par la recommandation de la commission judiciaire pour le choix du procureur de la Confédération.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

SWI plus banner

  • Des infos pertinentes et compactes
  • Des questions et des réponses pour la Cinquième Suisse
  • Discuter, débattre, réseauter

Un seul clic, mais un Plus pour vous !


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.