Toute l'actu en bref

Le procureur général Olivier Jornot démonte lors de son réquisitoire le "récit factice" livré par Fabrice A. (archive).

KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

(sda-ats)

Le procureur général Olivier Jornot veut démontrer que Fabrice A. a prémédité l'égorgement d'Adeline lors de la sortie accompagnée de septembre 2013. Il s'exprime jeudi après-midi devant le Tribunal criminel de Genève.

Le récit de Fabrice A. est factice, a déclaré devant une salle comble le procureur général pendant son réquisitoire. C'est une addition de mensonges corrigés au gré des éléments apportés par la police et des auditions des témoins, a-t-il relevé.

Il a expliqué comment le prévenu a fait des recherches sur internet pour commander un cure-pied et ensuite un couteau. On a retrouvé 89 photos de couteau dans son ordinateur, relève-t-il.

Le procureur général décrit aussi comment Fabrice A. s'est arrangé pour qu'Adeline l'accompagne lors de sa deuxième sortie. Il a également repéré les lieux de son crime.

Son fantasme impliquait Adeline, a déclaré M.Jornot. Pourtant, il n'y a pas un mot de ce fantasme d'égorgement dans son récit. Le prévenu n'a pas arrêté de se perdre dans des explications sans fin, selon le procureur général.

ATS

 Toute l'actu en bref