Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Aarau - Le Grand Conseil argovien ne votera finalement pas sur une pure interdiction de la burqa mais sur une interdiction plus générale de se masquer en public. La commission parlementaire chargée de préparer le projet d'initiative cantonale l'a modifié dans ce sens.
Interdire uniquement la burqa dans l'espace public suisse serait arbitraire et disproportionné, selon la commission. De plus, cela reviendrait à discriminer un groupe de la population.
D'après la commission, dans la culture helvétique on a l'habitude de montrer son visage. Le projet d'initiative cantonale que l'Argovie veut déposer aux Chambres fédérales contient toutefois des exceptions. Il serait par exemple encore possible de se voiler la face lors du carnaval ou en cas de problèmes de santé.
Le Grand Conseil argovien avait adopté en mai par 89 voix contre 33 une motion des Démocrates suisses demandant que la burqa soit interdite dans tout le pays. Ce parlement cantonal avait ainsi lancé le débat en Suisse.
Les députés argoviens se prononceront sur le projet plus large de la commission après les vacances d'été. D'ici là, le Conseil d'Etat devra prendre position.
Des motions demandant que la burqa soit prohibée en Suisse ont également été déposées dans les cantons de Berne et de Soleure. Les parlements de ces deux cantons ne se sont pas encore prononcés.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS