Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Au dernier recensement en 2011, 70% des habitants de la province de Bolzano s'étaient déclarés germanophones, 26% italophones et 4% ladinophones, une langue rare locale d'origine romane.

Wikipedia

(sda-ats)

L'Italie a dénoncé vendredi soir la poursuite du projet de Vienne d'offrir un passeport autrichien aux habitants germanophones de la province de Bolzano (nord-est). A ses yeux, "cette initiative est inopportune en raison de sa portée potentiellement perturbatrice".

Le ministère transalpin des affaires étrangères a annoncé dans un communiqué avoir appris l'existence à Vienne d'une commission gouvernementale chargée de préparer un projet de loi pour sur l'instauration de cette double nationalité.

Pour Rome, il est "singulier que le gouvernement assurant la présidence tournante de l'Union européenne, plutôt que de se concentrer sur des actions qui unissent et favorisent la concorde réciproque entre les pays, cultive des projets de loi susceptibles de fomenter la discorde".

"Une telle initiative est de plus vraiment curieuse si l'on considère que pour unir les citoyens des différents pays membres de l'UE, il existe déjà la citoyenneté européenne, comme le stipulent les passeports délivrés par chaque Etat" membre, a poursuivi le ministère.

70% de germanophones

La province de Bolzano est une région montagneuse appelée "Haut-Adige" en italien et "Tyrol du Sud" en allemand. Elle a été principalement autrichienne pendant des siècles, avant d'être intégrée après la Première guerre mondiale à l'Italie, où elle bénéficie d'un régime d'autonomie particulier.

Au dernier recensement en 2011, 70% de ses habitants s'y sont déclarés germanophones, 26% italophones et 4% ladinophones, une langue rare locale d'origine romane. Le programme du gouvernement autrichien prévoit de proposer un passeport aux germanophones et aux ladinophones.

Lors de l'annonce du projet fin 2017, les responsable de la province autonome de Bolzano s'étaient réjouis de cette opportunité tout en réaffirmant leur ancrage européen. Leurs voisins germanophones du Trentin avaient regretté de ne pas figurer dans les plans de Vienne.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS