Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - La discussion sera vive jusqu'à l'automne au PS à propos de la tactique à adopter pour combattre l'initiative populaire de l'UDC "Pour le renvoi des étrangers criminels". Contrairement à la direction du parti, plusieurs socialistes veulent soutenir le contre-projet soumis au peuple le 28 novembre.
Ceux-ci ont appelé par lettre leurs camarades à les suivre, a indiqué samedi à l'ATS le conseiller national schwyzois Andy Tschümperlin confirmant une information de divers médias alémaniques. Craignant que le texte de l'UDC ait de bonnes chances devant le souverain, ils estiment que le meilleur moyen de le combattre est de voter en faveur du contre-projet.
La direction du PS juge au contraire que le contre-projet direct est inutile. Le droit actuel en remplit déjà les principales exigences. Le Parti socialiste décidera de son mot d'ordre lors de son congrès fin octobre.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS