Navigation

Le PS et les Verts genevois veulent garder leurs sièges aux Etats

La conseillère nationale Lisa Mazzone (Verts/GE), 30 ans, tentera de sauver le siège occupé par le conseiller d'Etat sortant Robert Cramer lors des élections fédérales de l'automne prochain. Elle se représentera aussi à l'élection au Conseil national (archives). KEYSTONE/ANTHONY ANEX sda-ats
Ce contenu a été publié le 21 novembre 2018 - 22:39
(Keystone-ATS)

Le PS et les Verts genevois ont désigné mercredi soir leurs candidats aux élections fédérales de 2019. Le parti à la rose lance six candidats et le parti écologiste douze. Ils ambitionnent de conserver leurs sièges au Conseil des Etats.

Le PS a désigné le conseiller national Carlo Sommaruga pour succéder à la conseillère aux Etats sortante Liliane Maury Pasquier. De leur côté, les Verts genevois lancent leur conseillère nationale Lisa Mazzone afin de tenter de conserver le siège détenu, lui aussi, depuis trois législatures par Robert Cramer. Les deux partis n'ont pas encore formellement décidé de faire liste commune.

Concernant l'élection au Conseil national, le PS Genève a arrêté une liste à six noms, comptant trois hommes et trois femmes, tandis que dix personnes étaient en lice. Il ambitionne de gagner un quatrième siège. Alors que Manuel Tornare ne se représente pas, la conseillère nationale sortante Laurence Fehlmann Rielle est en tête de liste pour briguer un second mandat.

Parmi les cinq autres candidats figurent quatre députés et ex-députés au Grand Conseil: Christian Dandrès, Thomas Wenger, Romain de Sainte Marie et Lydia Schneider Hausser. Aurélie Friedli a été désignée lors d'un second tour.

Lisa Mazzone en tête

De leur côté, les Verts ont choisi douze candidats à l'élection au Conseil national, soit autant que le nombre de sièges attribués au canton de Genève lors de la prochaine législature. Dix-sept personnes étaient en lice. La conseillère nationale sortante Lisa Mazzone figurera en tête de la liste, elle aussi, paritaire. Les Verts veulent reconquérir le siège perdu en 2015.

Le président des Verts Nicolas Walder sera placé en seconde position. L'ordre des dix autres candidats - Delphine Klopfenstein Broggini, Ruth Bänziger, Isabelle Pasquier Eichenberger, Uzma Khamis Vannini, Frédérique Perler, Philippe de Rougemont, Valentin Dujoux, Pierre Eckert, Alfonso Gomez et Didier Bonny - n'a pas encore été défini.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article