Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Football - Emmenés par leur génial Suédois, les Parisiens ont fait la différence en première mi-temps pour s'imposer 4-1. Arsenal a gagné 2-1 à Montpellier et Milan n'a pu faire mieux que 0-0 face à Anderlecht.
Dans le groupe A, le PSG n'a pas manqué son retour en Ligue des champions après huit ans d'absence. Face au Dynamo Kiev, avec Admir Mehmedi sur le banc, les Parisiens ont frappé trois fois en première période. Le succès francilien a d'ailleurs une forte odeur milanaise. Comme il en a pris l'habitude depuis le début de la saison, c'est Zlatan Ibrahimovic qui a débloqué la situation, cette fois sur penalty (19e). Avec ce but, le Suédois devient le premier joueur à avoir inscrit un but en Ligue des champions avec six équipes différentes. Puis pour son premier match sous les couleurs parisiennes, c'est le défenseur Thiago Silva qui a permis au club "qatari" de doubler la mise (29e). Trois minutes plus tard, Alex a définitivement éteint les espoirs ukrainiens en reprenant victorieusement un corner de Chantôme. Les hommes de Carlo Ancelotti ont ensuite parfaitement géré leur avance.
Dans le groupe B, Arsenal a échappé au piège héraultais. Tout avait pourtant bien commencé pour Montpellier avec une ouverture du score signée Belhanda sur penalty (9e). L'international marocain s'est même offert le luxe de battre le gardien Mannone d'une panenka (9e). Cette réussite des joueurs du président Nicollin a eu le don de piquer les Londoniens au vif. En deux minutes, Podolski (16e) et Gervinho (18e) ont inversé la tendance et plongé le stade de la Mosson dans une ambiance plus feutrée.
Dans l'autre match du groupe, Schalke - avec Barnetta - est reparti du Pirée avec les trois points (victoire 2-1). Face à Olympiacos, les Allemands ont su réagir immédiatement après l'égalisation grecque grâce à l'inévitable Huntelaar (59e).
A Milan, le club lombard a peiné face à Anderlecht et obtenu un piètre nul 0-0. Dans cette partie du groupe C, le club de Silvio Berlusconi a souvent dû laisser les Belges dicter le jeu. Contraints de reconstruire après avoir laissé filer une grande partie de leurs cadres à l'intersaison, les Rossoneri n'ont plus les hommes capables de mettre le pied sur le ballon au moment de gérer les temps faibles.
Avec Hulk, acheté 60 millions d'euros à Porto, le Zenit St-Pétersbourg a pour sa part déçu en s'inclinant 3-0 à Malaga. Isco, deux fois, et Saviola ont été les bourreaux des Russes. Ce succès leur permet de prendre la tête de la poule.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS