Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le réacteur 1 de la centrale nucléaire de Beznau (AG), débranché depuis mars, ne sera pas remis en service avant fin février prochain. Les travaux se prolongent une nouvelle fois à cause des défauts découverts dans la cuve de pression.

L'Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN) a exigé des mesures et évaluations supplémentaires, a indiqué le directeur d'Axpo Andrew Walo mercredi soir dans l'émission "Rundschau" de la télévision alémanique SRF. L'exploitant de la centrale s'attelle à répondre à ces demandes.

A l'origine, la remise en service était prévue en juillet. Les exploitants avaient alors annoncé une prolongation des travaux jusqu'en octobre.

Pas des fissures

Les défauts découverts ne sont pas des fissures, mais éventuellement des salissures ou des variations dans l'épaisseur du matériau par endroits, avait expliqué un porte-parole d'Axpo en juillet à l'ats.

Le réacteur 2 est également en révision depuis mi-août pour une durée de quatre mois. Les mêmes mesures seront effectuées sur sa cuve de pression.

Le réacteur 1 de Beznau date de 1969. Il s'agit du plus vieux réacteur commercial encore en service. Le 2 a lui été mis en service en 1971.

Leibstadt rebranchée

La centrale nucléaire de Leibstadt (AG) a pour sa part été reconnectée au réseau jeudi après 38 jours d'arrêt pour sa révision annuelle. Environ un cinquième des éléments combustibles a été changé, a indiqué jeudi la direction. Environ 1300 collaborateurs externes ont participé aux travaux.

ATS