Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les crues, comme sur le cliché à Loevestein, sont moins spectaculaires que les ouragans, mais elles peuvent provoquer d'importants dégâts (archives).

KEYSTONE/EPA ANP/HOLLAND LUCHTFOTO

(sda-ats)

Des millions de personnes supplémentaires à travers le monde risquent d'être sous la menace de rivières en crue ces 20 prochaines années à cause du réchauffement climatique, ont averti mercredi des scientifiques. Celui-ci augmente la probabilité de pluies violentes.

En Asie, le nombre de personnes exposées au risque de crues va plus que doubler à 156 millions, contre 70 millions actuellement. L'Inde, la Chine et l'Indonésie sont les pays susceptibles d'être les plus affectés, selon une étude publiée par l'institut de recherche Potsdam sur les effets du changement climatique.

En Amérique du Sud, ce nombre va également doubler, à 12 millions, tandis qu'en Afrique les personnes exposées aux risques de crues devraient passer de 25 millions aujourd'hui à 34 millions, ajoutent les chercheurs.

Ils ajoutent toutefois que ces chiffres devraient être inférieurs à la réalité, puisqu'ils ne prennent en compte ni l'accroissement de la population ni la possible augmentation du nombre d'habitants dans des zones à risque.

Digues et déplacements de personnes

Les Etats-Unis et l'Europe devront également consacrer des investissements importants à des systèmes de protection contre des crues, tels que l'amélioration des digues, de la gestion des rivières et des normes de construction. Afin de prévenir une hausse du nombre de personnes exposées aux risques de crues, il faudra également encourager les personnes à déménager.

"Plus de la moitié des Etats-Unis devra au moins doubler son niveau de protection au cours des deux prochaines décennies pour éviter une hausse dramatique des risques liés aux rivières en crue", note Sven Willner, chercheur au sein de l'institut Potsdam.

Le réchauffement climatique exacerbe le risque de crues étant donné que la quantité de pluie qui peut tomber pendant des précipitations extrêmes "augmente de manière exponentielle" avec la hausse des températures, a expliqué Anders Levermann, également chercheur au sein de l'institut.

Les températures mondiales sont déjà supérieures d'un degré Celsius à ce qu'elle étaient avant l'ère industrielle et elles devraient continuer à augmenter. Malgré l'engagement pris en 2015 par les Etats de limiter à "bien moins" de 2 degrés le réchauffement climatique, le monde semble à ce stade parti pour un réchauffement de plus de 3 degrés, ce qui devrait entraîner bien plus de phénomènes météorologiques extrêmes.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS