Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La récolte des signatures pour le référendum contre les mesures urgentes de la dernière révision de la loi sur l'asile a débuté mercredi. Les jeunes Verts et plusieurs organisations non gouvernementales ont décidé de lancer ce texte, qui divise la gauche.

Le comité référendaire rejette notamment la suppression des demandes d'asile dans les ambassades suisses à l'étranger, la non-reconnaissance de la désertion comme motif d'asile et la création de centres spéciaux pour requérants récalcitrants. Dans un communiqué, il critique aussi le fait que ces mesures aient été qualifiées d'urgentes.

"Ségrégation"

Il dénonce des "petits jeux" des partis bourgeois sur le dos des réfugiés et des demandeurs d'asile. Le référendum combat une "politique de marginalisation et de ségrégation" dans le domaine de l'asile et bien au-delà.

Sur leur site internet, les Verts Suisses indiquent soutenir le référendum. Des organisations comme le Forum pour l'intégration des migrantes et migrants (FIMM Suisse), les Juristes démocrates de Suisse, le Centre social protestant de Genève ou la Coordination asile Genève font également parti du comité référendaire.

Tribune à l'UDC

Interrogés par l'ats, la section suisse d'Amnesty international ainsi que la jeunesse socialiste ont indiqué qu'ils n'avaient pas encore décidé s'ils soutiennent ou non le référendum. En revanche, le Parti socialiste suisse n'entend pas participer à la récolte de signatures, a récemment indiqué dans une interview son président Christian Levrat.

Comme certaines organisation actives dans le domaine de l'asile, à l'instar de Solidarité sans frontière, M. Levrat juge qu'une nouvelle campagne offrirait une tribune supplémentaire à l'UDC et qu'un référendum n'aurait pratiquement aucune chance de réussite.

Le comité a jusqu'au 17 janvier pour rassembler les 50'000 signatures nécessaires. Entrées en vigueur le 29 septembre, les mesures urgentes de la dernière révision de la loi sur l'asile sont limitées à trois ans. Elles resteront valables au moins un an, quelle que soit l'issue du référendum.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS