Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le rappeur américain 50 Cent a été condamné à une amende de sept millions de dollars après la plainte d'une femme apparaissant dans une vidéo intime avec lui. Le rappeur s'est excusé et a dit ne pas être responsable de cet enregistrement.

Un jury new-yorkais a condamné vendredi 50 Cent à deux millions de dollars de dommages et intérêts. Cette somme s'ajoute à une amende de cinq millions de dollars qui avait été infligée au rappeur il y a deux semaines pour avoir violé les droits civiques de la femme, Lastinia Leviston, et de lui avoir infligé une détresse émotionnelle.

Dans cette vidéo mise en ligne en 2009, le rappeur qui s'est fait connaître grâce à son album "Get rich or die tryin'" ("Deviens riche ou meurs en essayant"), apparaît affublé d'une perruque. Il se moque de Lastinia Leviston et du rappeur Rick Ross, qui a un enfant avec elle. Les avocats de la femme avaient réclamé 15 millions de dollars de dommages et intérêts.

Faillite personnelle

Le rappeur - de son vrai nom Curtis Jackson - a demandé à la mi-juillet son placement en faillite personnelle suite à la première condamnation. Il a affirmé mercredi que son étalage de richesses n'était que du spectacle.

Affirmant que ses jouets luxueux étaient empruntés, il a indiqué dans une déclaration au tribunal, que sa fortune s'élevait à 4,4 millions de dollars, tandis que le magazine Forbes l'a récemment estimée à 155 millions.

L'an dernier, 50 Cent, accusé d'avoir révélé des secrets commerciaux, avait été condamné à payer 16 millions de dollars à Sleek Audio.

ATS