Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

DMX a déjà effectué plusieurs séjours en prison (archives).

KEYSTONE/AP Pool The Arizona Republic/Jack Kurtz

(sda-ats)

Le rappeur américain DMX, âgé de 46 ans, a été interpellé jeudi pour fraude fiscale. La justice américaine le soupçonne d'avoir sciemment omis de verser 1,7 million de dollars au fisc américain, puis d'avoir organisé son insolvabilité.

Né Earl Simmons, DMX doit être présenté vendredi à un juge fédéral de Manhattan, a annoncé jeudi le procureur fédéral de Manhattan. L'artiste est inculpé de 14 chefs d'accusation, principalement de fraude fiscale, qui sont passibles d'une peine cumulée de plus de 40 années d'emprisonnement.

Selon le document de l'accusation, publié jeudi par les services du procureur fédéral de Manhattan, DMX a omis de verser 1,7 million de dollars d'impôts correspondant à des revenus perçus entre 2002 et 2005.

Alors que les services fiscaux avaient entrepris des démarches pour recouvrer ces sommes, le rappeur a organisé son insolvabilité à partir de 2010.

Pas de revenu déclaré

Bien qu'ayant perçu 2,3 millions de dollars entre 2010 et 2015, il n'a déclaré aucun revenu et a évité d'user tout compte en banque à son nom, fonctionnant principalement avec des liquidités et usant de comptes de tiers, notamment ceux de ses managers.

DMX a également fait de fausses déclarations de revenus à la justice après avoir demandé l'ouverture d'une procédure de faillite personnelle, toujours selon le document de l'accusation.

Le rappeur a déjà demandé par trois fois à la justice de le déclarer en faillite personnelle, la dernière fois en décembre 2016, en vain. Ces demandes n'étaient pas liées à ses arriérés d'impôts mais essentiellement à des pensions alimentaires non versées.

Selon la presse américaine, DMX serait le père de 15 enfants, nés de neuf femmes différentes.

Le rappeur présente un passé judiciaire chargé, avec de multiples interpellations pour des faits de droit commun, ports d'armes sans permis, stupéfiants, excès de vitesse ou agression. Il a déjà effectué plusieurs séjours en prison.

ATS