Le rapporteur spécial de l'ONU contre la torture, le Zurichois Nils Melzer, demande à Hong Kong et à Pékin de protéger les droits des manifestants de l'île. Toute restriction doit être "légale", "indispensable" et "proportionnée", a -t-il affirmé jeudi à Genève.

"Nous sommes gravement inquiets" par les indications de violences ou d'obstacles contre les manifestations, insiste-t-il avec trois autres experts indépendants de l'ONU. Ils appellent les autorités à ne pas réprimer les opposants, ni à choisir un recours excessif à la force. Et celles-ci doivent lancer un "véritable dialogue".

Les rapporteurs spéciaux dénoncent toutefois tous les actes violents, y compris ceux de manifestants, comme la Haute commissaire aux droits de l'homme Michelle Bachelet l'a fait en début de semaine devant le Conseil des droits de l'homme. Ils rappellent à l'exécutif local qu'il viole le droit international s'il ne garantit pas un environnement sûr pour des protestations, malgré sa responsabilité en termes de sécurité.

Ils demandent à la police une distinction entre manifestants pacifiques et radicaux. Ils saluent aussi l'appel de dirigeants des opposants, qui se réunissent depuis plusieurs mois, à ne pas recourir à la violence lors des rassemblements.

Ils saluent aussi le gouvernement central de Pékin qui a partagé des indications sur la situation ces dernières semaines. Malgré le retrait d'un projet de loi d'extradition controversé la semaine dernière par la cheffe de l'exécutif local Carrie Lam, les manifestations se sont poursuivies.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

SWI plus banner

  • Des infos pertinentes et compactes
  • Des questions et des réponses pour la Cinquième Suisse
  • Discuter, débattre, réseauter

Un seul clic, mais un Plus pour vous !


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.