Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le secteur des services, à l'image de l'hôtellerie, n'avait plus affiché pareille confiance depuis longtemps. (archive)

KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

(sda-ats)

Le redressement du marché de l'emploi s'est poursuivi au 3e trimestre en Suisse, selon le Centre de recherches conjoncturelles (KOF).

En août, son indicateur de l'emploi s'est fixé à 5,7 points, contre une valeur révisée de 3,6 à 4,4 points il y a trois mois. En variation annuelle, il a bondi de 5,2 points.

Les entreprises envisagent en plus grand nombre d'embaucher du personnel au cours des trois prochains mois, une majorité d'entre elles jugeant actuellement leur effectif insuffisant, précisent vendredi les chercheurs de l'institut de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich.

Reflet de cette embellie, la branche de l'hôtellerie nourrit pour la première fois depuis dix ans l'espoir que le redressement se poursuivra. Les attentes et les projets en matière d'emploi ne sont plus globalement négatifs dans ce secteur d'activité, mais équilibrés.

Depuis la chute qui avait suivi le choc monétaire de la mi-janvier 2015 lié à l'abandon par la Banque nationale suisse du taux plancher liant franc et euro, l'indicateur KOF de l'emploi remonte lentement, mais constamment la pente. Ce dernier s'affichait à -3,1 points au dernier trimestre de 2016.

A l'image de l'hôtellerie, les entreprises des autres secteurs de services, en particulier dans le domaine de l'informatique, de la communication, des transports, de la santé et des affaires sociales, ne s'étaient plus montrées aussi optimistes depuis longtemps. Ces branches devraient connaître une nouvelle vague de création d'emplois.

L'indicateur de l'emploi de l'industrie se situe également en zone positive, tandis que les réponses positives et négatives s'équilibrent dans le bâtiment. La situation paraît un peu moins bonne dans le commerce de détail. L'indicateur de l'emploi y persistant nettement dans le négatif.

L'indicateur de l'emploi est calculé à partir des enquêtes conjoncturelles trimestrielles menées par le KOF. À cette occasion, les entreprises sont notamment interrogées sur leur appréciation de l'emploi actuel et sur leur intention de le modifier au cours des trois mois suivants.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS