Toute l'actu en bref

Le relais suisse a brillé en Coupe du monde avec une 4e place à Ulricehamn. Il s'agit du meilleur résultat depuis la victoire historique en 2010 à La Clusaz.

Dans le sprint final, Curdin Perl ne s'est incliné dans un groupe de neuf que face au Norvégien Finn Haagen Krogh, au Suédois Calle Halfvarsson et au Canadien Len Valjas. Il n'a manqué que 1,8'' pour vaincre et 1''3 pour monter sur le podium. Avant le dernier relais, Jonas Baumann, Dario Cologna et Toni Livers avaient maintenu la Suisse dans le groupe de tête.

La tâche était pratiquement insurmontable pour Perl. Le routinier grison était sans doute l'un des plus faibles sprinters du groupe de tête de neuf coureurs. Grâce à un ski rapide et un bon choix tactique, Perl s'est calé derrière le trio de tête qui s'est disputé les places sur le podium tandis que le Suisse défendait sa quatrième place aux dépens de l'Italien Sebastiano Pellegrin et du Finlandais Ristomatti Hakola.

Les Suisses n'ont donc manqué d'un rien le podium ce qui aurait constitué le meilleur résultat depuis la victoire historique de 2010 à La Clusaz. Ce jour-là, Livers, Cologna, Remo Fischer et Perl avaient marqué l'Histoire de la Coupe du monde.

La composition du relais suisse avait été chamboulée le matin au départ. Jason Rüesch aurait dû s'aligner à la place de Perl. Mais le jeune coureur a été tracé de la liste peu avant le départ en raison de douleurs samedi soir à la cheville droite. La déchirure d'un tendon l'a déjà handicapé ces derniers mois. Comme mesure de prudence, il a renoncé à prendre le départ des Championnats du monde juniors.

ATS

 Toute l'actu en bref