Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

En 2015, les ménages suisses ont consacré 560 francs par mois aux loisirs et à la culture (photo symbolique).

KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER

(sda-ats)

En 2015, le revenu moyen disponible des ménages en Suisse s'est monté à 6957 francs par mois. Une grande partie est consacrée à la consommation de biens et services, soit 5298 francs. Pour les loisirs et la culture, les ménages dépensent en moyenne 557 francs.

C'est ce qui ressort des résultats de l'enquête sur le budget des ménages publiée mardi par l'Office fédéral de la statistique (OFS).

Les 6957 francs calculés pour 2015 comprennent les revenus de tous les membres d'un ménage, se composant en moyenne de 2,17 personnes. Tous les ménages ne touchent cependant pas cette somme, précise l'OFS: en 2015, 61% des ménages disposaient d'un revenu disponible inférieur à la moyenne suisse.

Dépenses obligatoires

Le revenu disponible moyen est obtenu en déduisant du revenu brut les dépenses obligatoires. Celles-ci se sont élevées en 2015 à 2990 francs par mois, ou 30% du revenu brut. Les impôts ont représenté le poste le plus important, avec 1208 francs par mois (12,1%).

Dans les dépenses obligatoires, les cotisations aux assurances sociales représentent 9,8% du revenu brut, de même que l'AVS et la caisse de pension, les primes de l'assurance maladie obligatoire 5,9% et les transferts monétaires à d'autres ménages comme les pensions alimentaires 2,2%.

Logement et énergie

Le revenu disponible est principalement consacré à la consommation de biens et de services (53,3% du revenu brut). Les dépenses pour le logement et l'énergie pèsent le plus sur le budget, avec 1460 francs ou 14,7% du revenu brut.

Autre poste important, les loisirs et la culture représentent 5,6%. Il inclut les services sportifs et récréatifs (103 francs par mois), les services culturels (82 francs pour les théâtres, concerts, cinémas, musées, la redevance radio et télévision) mais aussi les dépenses pour les animaux domestiques.

Ces dernières s'élèvent à 29 francs par mois pour tous les ménages. Ce montant est bien sûr plus important si l'on considère uniquement les ménages avec des chiens ou des chats: il se monte alors à 89 francs par mois. La part que représentent ces ménages (27,3%) est restée stable ces dernières années.

D'autres postes considérables sont les dépenses pour les transports (7,6%), pour les produits alimentaires et les boissons non alcoolisées (6,3%). Les primes des assurances-maladie complémentaires et des autres assurances ne sont pas considérées comme des dépenses de consommation, mais sont aussi prélevées sur le revenu disponible. En 2015, les ménages y ont consacré 3,2% de leur revenu brut.

Ce qui reste

Au final, en 2015, il restait en moyenne aux ménages 1388 francs par mois à disposition, soit 14% du revenu brut. Les ménages disposant d'un revenu brut inférieur à 5000 francs n’ont en général pas été en mesure de faire des économies. Leurs dépenses ont souvent été supérieures à leurs revenus.

Ce constat s’explique notamment par la part relativement importante de ménages de retraités (54%) dans cette catégorie de revenus, qui financent une partie de leurs dépenses en puisant dans leur fortune.

Principalement par le travail

Le travail est à l'origine de 76,1% du revenu des ménages. Deuxième source, les rentes et transferts sociaux (18,3%). Pour une grande partie des ménages, les revenus de la fortune n'ont joué qu'un rôle secondaire (4,4% du revenu brut). Ils n'ont représenté plus de 5% du revenu brut que pour un septième des ménages.

Les transferts monétaires provenant d'autres ménages privés ont contribué pour 1,2% au revenu brut. Pour un ménage sur quarante, essentiellement des familles monoparentales, ces transferts ont atteint plus d'un quart du revenu brut.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS