Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Au moins un tiers de la population rhéto-romanche vit aujourd'hui au-dehors de la traditionnelle zone de diffusion de la langue (archives).

Keystone/ARNO BALZARINI

(sda-ats)

Le romanche fête ce lundi ses 80 ans d'accession au statut de langue nationale. A l'occasion de ce jubilé, la faîtière des organisations romanches Lia Rumantscha demande que la Suisse entière soit reconnue comme territoire abritant le romanche.

Le romanche est devenu langue nationale en 1938, quand en votation populaire 92% des Suisses l'ont reconnu comme telle. Toutefois, la Lia Rumantscha ne veut pas tomber dans la nostalgie, a dit son président Johannes Flury lundi devant les médias à Berne. Elle veut aller de l'avant, le romanche étant au-devant d'importants défis.

Au moins un tiers de la population rhéto-romanche vit aujourd'hui au-dehors de la traditionnelle zone de diffusion de la langue. La Suisse entière doit donc être vue comme territoire abritant la quatrième langue nationale, selon M. Flury.

Dans les différentes agglomérations du pays, il devrait être possible que des enfants ayant grandi avec le romanche reçoivent une formation correspondante. "Une offre scolaire dans la langue d'origine et intégrant la culture d'origine existe pour de nombreuses langues et cultures, alors pourquoi pas pour le romanche?", a questionné le président de la Lia Rumantscha.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS